La peur
comment ne plus en avoir peur...


La peur
La peur

 

Franchement de vous à moi, vous n’avez jamais eu peur ? Moi, si et plus d’une fois, je me suis sentie seule sur un bateau à l’approche d’une tempête ! Il y a celle qui nous fait sourire, voire rire, parce que votre ami s’est caché derrière la porte pour vous surprendre. Et il y a les autres, … Bienvenue dans un voyage au pays des peurs et dans la bonne humeur.

Les peurs

Récemment, une patiente me parlait de sa peur quand elle est placée sur l’appareil pour recevoir son traitement de rayons. Ce n’est pas la chimio qui l’angoisse, mais le fait d’être installée sur cet engin ! Elle s’excusait presque d’avoir peur et je voyais la gêne dans son regard, comme si elle n’avait pas le droit d’exprimer, ni de ressentir de la peur. Et vous, vous avez parfois honte de votre peur ?

 

Un enfant me confiait, les larmes aux yeux, que sa frayeur était que ses parents meurent, cette idée le terrifie. Il ne s’imagine pas vivre sans eux, il s’angoisse dès que l’un d’entre eux ne rentre pas à l’heure du travail. Ce petit bonhomme pense que ce qu’il ressent n’intéressait pas les autres et qu’il ne doit pas en parler. Un peu lourd à porter, vous ne trouvez pas ?

 

Je ne sais pas pour vous, mais moi ils m’ont touchée. Ils ont fait preuve de courage en parlant de leurs peurs. Ce n’est pas si évident, souvent vous craignez d’être jugé ou que vos peurs soient minimisées ou tournées en ridicule. Un peu comme si nous devions tous être des superman et Wonder woman qui n’ont jamais peur. Vous vous imaginez vivre dans un univers où tout le monde porte des collants ultra-moulants rouge ou bleu ? Pour ma part, je préfère l’humain et ses émotions, c’est la vie !

 

Il existe plein de sujets d’inquiétudes, elles méritent toutes notre l’attention, sans jugement de valeur ou d’importance. Pour certains, c’est la peur d’échouer aux examens,de ne pas réussir un entretien d’embauche, son permis de conduire, .. Pour d’autres, c’est la peur de ne pas être à la hauteur, d’être enfermé dans un travail qui rend malheureux et de ne pas en trouver un autre, de pas savoir dire non quand c’est nécessaire, de ne pas trouver l’amour… Et vous quelle est votre peur, celle qui vous bloque parfois ou souvent, celle qui vous freine voire vous empêche d’avancer ?

 

Avoir peur, c’est naturel, c’est humain ! Cette émotion nous alerte d’un danger face auquel nous devons réagir. C’est quand cette émotion prend trop de place dans notre tête, dans notre cœur, dans notre quotidien, quand elle nous bloque que nous devons agir. Il existe de nombreuses méthodes pour vous libérer de vos peurs. Le tout est de trouver celle qui vous convient, en toute confiance !

 

Quelles solutions

A mon avis, la première solution est d’en parler. En gardant sa peur pour soi, elle tourne vite en boucle et s’amplifie. Alors trouvez une personne fiable qui ne vous écoutera sans jugement et confiez-vous ! Cela vous libérera et vous aidera à faire le point.

 

Souvent, comme ce petit garçon, votre peur est liée à un événement qui pourrait se produire à l’avenir. C’est pour cela qu’il est nécessaire de vivre chaque journée et de profiter de chaque instant au présent. Si vous vivez en passant votre temps à imaginer les multiples possibilités du futur, cela est souvent source d’angoisse et c’est vite épuisant. Alors autant vous concentrez sur le présent, les beaux moments que vous vivez, peu importe leur nombre, savourez-les, mémorisez-les pour aborder l’avenir plus sereinement. L’important n’est pas ce que vous allez vivre dans un mois, dans un an, mais bel et bien ce que vous vivez aujourd’hui !

 

Parfois, un traumatisme, une maladie, comme cette patiente, viennent perturber le présent et faire émerger des peurs. Dans ce cas de figure, n’hésitez pas à demander un coup de main, vous n’êtes pas obligé d’affronter cela seul. Le mode super héros solitaire n’est pas votre seule option ! Une technique telle que la cohérence cardiaque prend tout son sens, pour vous apprendre par la respiration à revenir au calme dès que c’est nécessaire.

 

Vous pouvez également avoir recours au shiatsu. Il permet de rééquilibrer votre énergie, vos émotions et de travailler les blocages par le corps. A la fin de la séance, vous vous sentez détendu, apaisé, plus confiant. Ce fut le cas pour ce jeune garçon, le shiatsu lui a permis de libérer sa parole et d’échanger avec ses parents. En écrivant cet article, j’ai pris de ses nouvelles, il se sent calme et rassuré et ait qu’il peut parler de ses émotions, même de sa peur.

 

Toutefois, vous pouvez vivre un moment particulier de votre vie. Quand vos peurs sont fortes, traumatisantes, liées à de multiples facteurs. Dans ce type de situation, je trouve qu’il est efficace d’associer l’hypnose ou la psychologie au shiatsu. A de nombreuses reprises, j’ai proposé aux personnes qui venaient me voir en shiatsu, d’être également suivi par une professionnelle en hypnose ou en psychologie. Ce double accompagnement a toujours donné de très bons résultats. Vous avez testé cette solution ou une autre qui a bien fonctionné ? Partagez-les pour que d’autres puissent en profiter.

 

Pour conclure ce vaste sujet, rappelez-vous que la peur est une émotion nécessaire qui vous alerte d’un danger. Toutefois si elle prend trop d’espace, trop d’énergie et vous fatigue, c’est souvent signe que vous avez besoin d’un coup de main...

 

A bientôt

Aude

 

Vous voulez lire les nouveaux articles et connaître les prochains ateliers ?

Inscrivez-vous à la lettre d’information

 

Soyez le premier à réagir !