Mon corps, cet étranger
Comprendre votre rapport au corps, gérer votre stress et vos émotions avec le shiatsu


Mon corps, cet étranger
Mon corps, cet étranger

 

Au fil de la vie et des expériences que vous vivez, vous pouvez peu à peu mettre votre corps à distance, l’éloigner comme un objet encombrant, un corps étranger à qui vous ne trouvez pas de place.

Mon corps cet étranger

Nombreux sont les événements qui peuvent vous amener à vous éloigner de vous-même, un accident, une agression, la maltraitance physique et/ou psychologique, ...Votre corps vous gêne, vous encombre, vous pouvez même le rendre responsable de vos maux. Il est un coupable tout désigné et en plus il ne se défend pas.

En écrivant ces lignes, je pense à cette patiente qui est venue me voir parce que nous avions discuté et elle voulait voir ce qu’était le shiatsu. Dès la première séance, elle m’a dit qu’elle n’était pas sûre de vouloir que je la touche. Alors nous avons pris le temps, d’échanger et nous avons décidé de travailler son dos et ses jambes. Elle a été surprise de sentir des zones de son corps qu’elle avait oublié et des tensions dont elle n’avait pas conscience. Extérieurement, c’est une belle femme, vêtue et maquillée avec soin. Et pourtant, elle avait l’impression de n’être qu’une tête sans corps. Elle ne supportait pas les compliments, elle pensait toujours qu’ils n’étaient pas sincères ou qu’ils ne lui étaient pas destinés. Nous avons travaillé ensemble, pas à pas, pour l’aider à se reconnecter à son corps que des années de violence lui avaient rendu insupportable. Au bout de six mois, elle pouvait recevoir une séance entière de shiatsu et apprécier ce moment de détente et de lâcher-prise.

Quelque soit la raison, vous n’avez plus de considération, ni de bienveillance pour votre corps ? Vous n’arrivez plus à écouter les signaux qu’il vous envoie ? Vous rêvez de l’oublier, de le modeler comme une pâte, vous le maltraitez consciemment ou non ?

Les degrés sont multiples et les attitudes variées lorsque vous vivez ce rejet de vous-même. Il est souvent difficile de changer cela tout seul, une aide est souvent nécessaire. Heureusement aujourd’hui en France, les possibilités sont nombreuses et peuvent même se combiner pour une plus grande efficacité.

Le shiatsu pour apprendre à s’écouter

Pour cette jeune femme dont je vous ai parlé tout à l’heure, elle alternait les séances de shiatsu et celles avec une psychologue pour une plus grande efficacité. Je suis heureuse du chemin que nous avons fait ensemble et touchée par la confiance qu’elle m’a fait.

Je crois profondément que le shiatsu est une discipline qui permet de ressentir son corps et de s’y connecter avec bienveillance. Vous recevez la séance habillé, ce qui est important si votre corps vous est étranger. La séance se construit ensemble et tient compte de vos blocages et de vos besoins. Je réalise les pressions sur l’ensemble de votre corps, ce qui vous permet de prendre conscience aussi bien de votre dos, vos jambes, vos bras que votre ventre. Vous apprenez peu à peu à écouter les réactions de votre corps aux différentes pressions. Ce travail corporel peut être couplé avec un travail en hypnose, psychologie, … pour une meilleure efficacité. Je travaille d’ailleurs en réseau avec une hypnothérapeute et une psychologue et art-thérapeute.

A vous de voir comment vous voulez vivre chaque jour avec votre corps !

 

A bientôt

Aude

 

Vous voulez lire les nouveaux articles et connaître les prochains ateliers ?

Inscrivez-vous à la lettre d’information

 

Soyez le premier à réagir !